Le No-Code pour automatiser des processus

read time

3 min

le no-code pour automatiser des processus

Quand je parle de no-code avec des Product Managers, souvent le premier mot qui leur vient à l’esprit, c’est “automatisation”. 

Et, ça tombe bien, ce talk est consacré à l’utilisation du No-Code pour automatiser des processus. Pour en discuter, j’ai invité 3 experts pour présenter chacun un exemple concret d’automatisation de process : 

Louis de Vaumas est le gourou français de l’automatisation, le spécialiste numéro un de l’outil Integromat. Il est cofondateur de Fastoche, un SaaS pour gérer les retours des articles d’un e-commerce, bien entendu construit entièrement en no-code. C’est aussi un expert de Mario Kart, personnellement, je n’ai encore jamais réussi à le battre !

Vincent Imhoff est cofondateur de Octolio, une agence no-code spécialisée dans la création de site internet, de base de données dynamiques et d'automatisation. Expert Webflow, Airtable, Notion, Zapier et Make (anciennement Integromat), il est un peu comme la barre de fer, il sait tout faire !

Last but not least, Lilian Sevoumian était initialement commercial dans l’industrie logistique, depuis que le covid est arrivé en France, il est désormais expert Airtable et Make (anciennement Integromat). Lilian crée maintenant des solutions et des automatisations pour faire gagner plusieurs jours par semaine à ses clients. Lilian est l'ami qui vous veut du bien !

Tu veux découvrir les bases du Product Management ? Télécharge notre livre Agile Product Management

Le use case de Louis de Vaumas : Belledonne

Belledonne est une DNVB (Digital Native Vertical Brand, entreprise dont la présence est exclusivement en ligne) qui vend des baskets. L’une de leurs questions concernait le retour produit car le process était jusqu’alors principalement manuel. Ce problème commence donc dès le moment où le client désire retourner ses chaussures (clique sur le bouton dans le site) et continue jusqu’à l’arrivée en entrepôt, avec en passant la bonne collecte des informations nécessaires. En résumé : comment récupérer les données, les traiter et générer l’étiquette à utiliser pour le colis de retour.

Pour ce faire, Louis a utilisé Make (anciennement Integromat). Il s’agit d’un grand canevas sur lequel on ajoute des modules qui correspondent à des actions qui peuvent s'enchaîner en différentes branches. On parle de scénario lorsqu’un événement déclenche cet enchaînement de réactions. 

Dans son cas, on commence par récupérer l’information nécessaire au retour des chaussures dans Shopify. Cette information passe ensuite dans Airtable pour être traitée avant d’être renvoyée dans Shopify pour être mise à jour. Un email est enfin envoyé au client selon son profil. 

Il s’agit d’un processus itératif pour construire chaque scénario qui peut prendre jusqu’à 1 journée complète pour les cas complexes. C’est aussi une solution scalable. 

 

Le use case de Lilian Sevoumian : Familytrip un site de voyage pour les familles

Les 2 cofondateurs de cette agence de voyage en ligne ont un site qui tourne à plein régime avec une grande quantité de données à proposer à ses visiteurs (plus de 1000 hébergements). Leur problème concerne la vérification des informations affichées sur le site ce qui correspond à un temps très important dépensé par les équipes et entraîne des erreurs et une organisation parfois compliquée entre elles.

La solution proposée : ils ont construit un dashboard sur Airtable qui permet de qualifier chaque hébergement selon divers critères et d’attribuer chaque logement sous forme de tâche à un membre de l’équipe. La 1er automatisation consiste à ajouter les informations concernant un logement sur Airtable à chaque ajout sur le site. Cette tâche a été complètement codée à l’aide de son équipe de développeurs qui renvoie l’url en question sur Make (anciennement Integromat). Grâce au scénario créé sur Make, une simple modification dans le fichier Airtable permet de d’assigner et de diviser une centaine de tâche en 1 clic.

 

Le use case de Vincent Inhoff : Thinkeo 

Thinkeo est un éditeur de logiciel Saas qui permet de créer des documents sur de fort volumes avec une grande capacité de déclinaisons. Destiné aux grands groupes. Le logiciel fonctionne sous forme de blocs : chaque document est présenté sous forme de bloc que l’on peut dupliquer très rapidement.

Leur problématique : une roadmap énorme et des développeurs débordés. Vincent est intervenu avec Octolio pour automatiser et structurer toute la partie sales en leur proposant une solution sur-mesure et scalable. Ils utilisent Notion pour une partie de leur documentation ce qui représentait un défi supplémentaire avec Make (anciennement Integromat). La mission consistait donc à gérer le flux de données pour réunir tous les leads entrants et de s’occuper ensuite du Lead Scoring pour qualifier ces contacts. Sur Make, le scénario présenté est déclenché par la prise de rdv sur calendly. S’enchaînent ensuite l’attribution à l’équipe, l’envoi du rdv, la mise à jour du contact, et la création de tâches automatiques dans Notion (email de débrief et message sur linkedin par exemple). 

Cette opération est tout à fait scalable. Il est néanmoins important de garder en mémoire qu’il faut trouver un équilibre entre procéciser et créer une usine d’automatisation.

 

Tu veux découvrir les bases du Product Management ? Télécharge notre livre Agile Product Management

Publié le 24 févr. 2022

Mis à jour le 14 août 2022

clipboardCopier le lien
Ecrit par
Florent Isidore
Florent Isidore

Les prochains évènements

Comment te lancer en Product Management ? 🚀

calendar

5 avr 2022

Découvrir

Le recrutement : réponse à toutes tes questions indiscrètes 👀

calendar

6 avr 2022

Découvrir

Ma place dans l'équipe en tant que Product Designer 📍

calendar

7 avr 2022

Découvrir

La Product Conf Paris

calendar

9 juin 2022

Découvrir

Filles_ordinateur

Envie de partager tes idées ?


Plus de 20.000 passioné.e.s du Produit viennent sur notre média chaque mois. Retours d’expérience, opinions clivantes, n’hésite pas à nous proposer des contenus.

 

Contacter la rédaction