Le No-Code pour construire des outils métiers internes (Ops, Sales, RH)

read time

4 min

le no-code pour construire des outils métiers internes (ops, sales, rh)

Lors de ce talk, Florent Isidore (Super PM) accueille deux pointures : Jérémy Foucray et Thibaut Watrigant. Ensemble, ils  avons parlé du No-Code pour construire des outils métiers internes (Ops, Sales, RH).

Dans cette vidéo, Florent Isidore (Super PM) accueille deux pointures : Jérémy Foucray et Thibaut Watrigant. 

Avec eux, vous allez voir comment vous pouvez utiliser le no-code pour construire des outils métiers internes. En effet, les équipes sales, RH, ops, ont souvent besoin de leurs propres outils : soit elles vont utiliser les outils du marché qui sont personnalisables, et encore pas toujours, et avec un coût conséquent, soit elles bâtissent leurs outils en interne. Et là, le no-code change le game ! 

Jérémy, est cofondateur de Zetoolbox, l’agence n°1 en France qui conseille et construit des outils numériques pour faire des PME françaises les plus efficaces du monde. Expert Notion, il lance Notion for Business en 2021 et propose des formations, templates et accompagnement pour déployer cet outil no-code au sein de votre entreprise.

Thibaut, je le connais très bien puisqu’il est Senior Product Manager chez Gojob, l’agence d’intérim digitale leader en France. Fervent utilisateur du no-code, il pilote aujourd’hui chez Gojob une tribe no-code composée de trois no-code maker. Il a repris le flambeau lors de mon départ de chez Gojob après seulement lui avoir consacré une passation de quelques heures... Ça ne l’a pas empêché de dépoter maintenant !

C’est parti !

Tu veux découvrir les bases du Product Management ? Télécharge notre livre Agile Product Management

 

Parlons un peu d’outils

Le No-Code existe depuis très longtemps, c’est la démocratisation de la technologie. C’est assez intuitif et se développe facilement. Le No-Code s’adapte très bien aux entreprises qui n’ont pas forcément les moyens, ni même besoin de partir from scratch.

Le marché des outils a explosé aux yeux du grand public récemment mais il ne se construit que depuis quelques années. En voici quelques exemples...

Nethunt : C’est un outil qui permet de construire un CRM à partir de votre boite mail Google. Cela permet de donner des attributs aux mails qui peut les transformer et génère un Kanban avec des colonnes à partir de la boite mail. C’est un outil très pratique car finalement beaucoup de CRM sont basés sur les mails.

Notion : Grâce à cet outil, les projets vont à une vitesse incroyable. C’est extrêmement puissant et très permissif. Il y a très peu de règles et de permissions au niveau de la modification des données. C’est à dire que si vous donnez accès à une donnée à quelqu’un, il peut la modifier. Pour faire une plateforme, c’est donc impossible mais à partir du moment où vous êtes transparent et où tout le monde peut avoir accès à la donnée et l’utilise bien, c’est un outil qui permet de construire des outils et des workflows très personnalisés en quelques heures. De plus, ça se connecte avec d’autres solutions car il y a désormais une API, notamment avec Make (anciennement Integromat) par exemple.

Make (anciennement Integromat) : Cet outil permet de faire la « glue » entre Airtable qui contient les données et Twilio studio, notre outil d’envois de SMS automatique. Utile pour envoyer des SMS, écouter la réponse faite et enclencher différents scénarios.

Airtable : Un des outils les plus connus de l’écosystème No Code. C’est un outil de gestion de base de données extrêmement puissant qui permet de construire des bases de données relationnelles. Utile pour jouer avec les données et les connecter à de nombreux autres outils. Son API est extrêmement bien faite et facilite la connexion entre plusieurs outils No Code.

Mini extensions : C’est un plugin de Airtable qui permet de faire du front, des applications internes pour les Ops ou externes pour les clients.

Stacker : Cet outil est en front de Airtable, il permet de visualiser ces données avec des règles et des permissions pour ne donner aux utilisateurs que les données auxquelles ils doivent avoir accès.

Bardeen : Avec cet outil, il y a une avancée intéressante dans l’usage. C’est une extension web qui permet de créer facilement des automatisations avec du langage, de la syntaxe …

Office 365 : C’est une suite d’outils incontournable. Beaucoup d’entreprises l’utilisent déjà, ils ont un écosystème d’outils qui permet de construire beaucoup de choses en No-Code. Microsoft a fait de gros efforts et a de très bonnes solutions qui fonctionnent très bien.

Abordons la Carrière du No-Coder

Un career path est possible pour le No-Code et Thibaut nous raconte :

"On a décidé d’embaucher des spécialistes du No-Code et donc tout naturellement nous avons voulu leur proposer des perspectives dévolution.

Les No-Coders embauchés étaient assez débutants en la matière. Ce premier niveau : No-code Makers, est le niveau d’entrée où l’objectif est de découvrir le No-Code, les logiques No-Code, les outils No-Code. Leur but est alors de rendre le No-Code scalable et fiable donc sans erreur.

Le deuxième niveau : Product Builder où il y a une notion d’autonomie. Il faut être capable de construire des produits en autonomie ou quasi autonomie des développeurs. C’est à dire qu’on est capable de prendre en entrée de notre No Code des données qui proviennent des BDD, on peut utiliser l’API qui nous permet d’interagir avec le Produit etc. Ça nous rend beaucoup plus autonomes sur la conception de Produits.

Ensuite on propose 2 tracks dans le plan de carrière.

La première où le No-Code va rejoindre le niveau de Product Manager, l’objectif est donc de devenir PM. Il va avoir la pleine autonomie sur la priorisation par rapport à un KPI et il va également avoir la casquette de No-Coder, Product Builder. Il va avoir un niveau de Product Manager grandement amélioré par sa capacité de production.

La seconde track est plus orientée expertise où le No-Coder va se spécialiser dans l’un des domaines du No-Code. Ils en ont identifié deux, soit une spécialisation sur les compétences UX en front ou une seconde, pour utiliser le No-Code juste pour automatiser des processus sans front et là ce sont des expertises plus techniques : accès la données, API, etc.

Pour aller plus loin, visualisez la vidéo… pour creuser davantage les sujets présentés dans cet article. 

 

Tu veux découvrir les bases du Product Management ? Télécharge notre livre Agile Product Management

Publié le 24 févr. 2022

Mis à jour le 14 août 2022

clipboardCopier le lien
Ecrit par
Florent Isidore
Florent Isidore

Les prochains évènements

Comment te lancer en Product Management ? 🚀

calendar

5 avr 2022

Découvrir

Le recrutement : réponse à toutes tes questions indiscrètes 👀

calendar

6 avr 2022

Découvrir

Ma place dans l'équipe en tant que Product Designer 📍

calendar

7 avr 2022

Découvrir

La Product Conf Paris

calendar

9 juin 2022

Découvrir

Filles_ordinateur

Envie de partager tes idées ?


Plus de 20.000 passioné.e.s du Produit viennent sur notre média chaque mois. Retours d’expérience, opinions clivantes, n’hésite pas à nous proposer des contenus.

 

Contacter la rédaction